Les candidats du comté Marie-Victorin donnent leur opinion sur l’environnement et les changements climatiques

by / vendredi, 25 novembre 2016 / Published in Communiqués

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Alerte pétrole rive-sud est un mouvement citoyen qui s’intéresse à l’environnement et aux enjeux climatiques. Puisque les politiciens font des choix sur ces questions, nous trouvons important de faire connaître la position des candidats dans le contexte des élections partielles du 5 décembre, dans le comté de Marie-Victorin. Pour y parvenir nous avons soumis un questionnaire aux candidats qui se présentent à cette élection. Nous avons pu en joindre 9 [note 1].

Cliquez ici pour consulter le rapport version finale.

Voici les faits saillants :

  • Le gouvernement libéral entraîne actuellement la province dans le développement des hydrocarbures. Dans Marie-Victorin, 5 candidats s’y opposent.
  • Le gouvernement libéral tente de faire voter le projet de loi 106, 5 candidats se prononcent contre le chapitre IV des hydrocarbures.
  • Le gouvernement libéral nous dit que l’avenir n’est pas dans les hydrocarbures mais il rajoute des fonds publics dans des compagnies privées pour la recherche et la production d’hydrocarbures : 6 candidats s’y opposent.
  • Le passage éventuel du pipeline Énergie Est sur le territoire québécois est décrié par 6 candidats. Il est étonnant que le candidat du parti au pouvoir s’abstienne de dire s’il est d’accord ou pas.
  • Le passage en territoire québécois d’hydrocarbures provenant des sables bitumineux de l’ouest n’obtient pas l’accord de 5 candidats. Le candidat libéral ne se prononce pas sur cette question.
  • Finalement, nous sommes étonnés que le candidat du parti au pouvoir s’abstienne de répondre à ces questions fermées. De même, nous sommes étonnés que le parti CAQ qui vise à accéder au pouvoir ne réponde qu’à une seule de ces questions fermées.

Par ailleurs, des solutions pour atteindre la cible de réduction des gaz à effet de serre (GES) adoptée par décret à l’assemblée nationale en 2015 ou encore des solutions pour réaliser la transition énergétique ont été proposées par les candidats. Il est reconnu que le secteur du transport est le principal contributeur des émissions de GES au Québec. Voyons ce que les partis retiennent et les solutions qu’ils proposent pour ce secteur.

  • Le développement ou l’extension des transports collectifs (PLQ, PQ, QS, ON, PV, PT)
  • La mise en place d’un réseau de transport interurbain rapide pour les personnes et les marchandises (ON)
  • L’électrification des transports (PQ, QS, ON)
  • L’abandon de la primauté de l’automobile non électrique (QS)
  • L’électrification du parc automobile (ON)
  • L’accélération des investissements pour le transport collectif (PQ)
  • La gratuité du transport collectif (PV)
  • Le prolongement de la ligne jaune du métro (PC)
  • L’accentuation de l’implantation d’un réseau de bornes électriques (PT)

En conclusion, nous reprenons les mots d’un candidat : «arrêtons de considérer l’environnement dans un contexte de partisannerie politique et considérons-le plutôt comme une question vitale pour les enfants et ceux qui nous suivront» (PV).

Vous trouverez sur notre site web le rapport détaillé de l’enquête.

1 Les abréviations des partis sont les suivantes : PQ Parti québécois; PLQ Parti libéral du Québec; CAQ Coalition Avenir Québec; QS Québec solidaire; PV Parti vert du Québec; ON Option nationale; PC Parti conservateur; PT Parti travailliste du Québec; ÉA équipe autonomiste.

 

 

TOP